Plan d'accès

Conditions géographique

Latitude 47,71 nord (église) Longitude 7,51 est (église) Altitude 234,5 mètres (église); minimale 222 mètres (Rhin); maximale 245 mètres (Hardt) Superficie 872 hectares La superficie de la commune est répartie en quatre type d'occupation L'espace urbanisé occupe 35 hectares soit 4% L'espace agricole occupe 230 hectares soit 26,4% Les surfaces en eau (canaux, Rhin) 73 hectares soit 8,35% L'espace boisé (Hardt, île du Rhin) 537 hectares soit 61,25% La forêt de la Hardt à  l'ouest du canal du Rhône au Rhin occupe près de la moitié du ban communal. Ce vaste massif forestier atteint une surface de 13 000 hectares et représente la deuxième forêt de la plaine d'Alsace. Le chêne et le charme sont les essences dominantes de la strate arborescente. Les troëne, cornouiller sanguin, viorne, lantane, aubépine composent la strate arbustive. L'île du rhin île artificielle issue du creusement du canal d'Alsace, porte une végétation colonisatrice, qui succède à  l'ormaie alluviale initiale, à  base de saules, peupliers, roselières, fourrés d'argousiers....., par endroits, les lianes deviennent abondantes : clématite, vigne, lierre, tamier bryone. Ce site malgré son caractère artificiel est considéré comme un sanctuaire le plus sûr pour la survie des oiseaux en Alsace. Le contact des espaces forestiers et des milieux aquatiques représente un des atouts majeurs de ce site. L'interface entre les deux milieux différents développe d'importantes potentialités faunistiques. La vallée du Rhin est classée ZICO (zone de grand intérêt pour la conservation des oiseaux) compte tenu de son rôle de refuge pour de nombreuses espèces nicheuses (blongios nain, sterne, martin-pêcheur...) en hivernage (mouette, canard, colvert, sarcelle...). La présence des plans d'eau du Rhin et du canal d'Alsace sur un axe majeur de migration font de la bande rhénane une zone de relais de premè¨re importance pour l'oie des moissons et le cygne sauvage.

Profil écologique

Basse terrasse                                                                                             Basse plaine

forêt de Hardt                           cultures                       cultures                  forêt pionnière

chênes et charmes                                                                      peuplier noir et robinier

Basse terrase formée d'alluvions anciennes, sables et graviers, sols caillouteux peu ou pas calcaires

Basse plaine formée de couvertures de limons sur sables et graviers subactuels alluviaux calcaires

 

carte de Cassini établie en 1762 avant les travaux d'endiguement des berges du Rhin

Situation démographique

Le nombre de foyer en 2008 est de 382 soit une moyenne de 2,42 personnes par foyer. Il était en 1999 de 234 soit une moyenne de 2,6 personnes par foyer. On dénombre à  cette date 350 personnes actives soit 53,3% de la population. Sur ces 350 actifs, seul un petit nombre travaille sur la commune, 308 personnes travaillent en dehors. Parmi ces 308 personnes, 157 ont leur emploi dans le département et 151 en dehors du département (suisse, allemagne essentiellement). La répartition femmes/hommes donne 315/342. La densité de population est de 75 habitants au km².

 

 

(1804) 320 habitants(1865) 465 habitants

(1895) 310 habitants

(1910) 263 habitants

(1962) 225 habitants

(1975) 402 habitants

(1990) 614 habitants

(1999) 657 habitants

(2003) 800 habitants (estimation)

(2008) 925 habitants

 
Répartition par catégories d'ages (situation 1999)