REPERES HISTORIQUES DE NIFFER

6000 - 4000 av J.C Village situé dans une zone habitée par l'homme à  l'époque proto historique (attestée par des découvertes archéologiques).

1000 - 500 av J.C Installation de tribus séquanes et raurarques aux I siècles avant J.C.

58 av J.C (à  partir de) Installation des romains le long du Rhin. Niffer se trouve à  l'ouest d'une très importante route allant de Bâle à  Strasbourg, passant notamment par Cambette (Kembs), siège d'un site romain. Une voie romaine traverse le ban du village à  l'ouest (connue de nos jours sous le nom de Alte Strasse).

III IV et V siècles après J.C Invasion et installation de Germains.

XI-XIIèmes siècles Apparition dans les textes du nom de Niffer (Nufar, que l'on peut traduire par à  nouveau gué), une famille de noble prenant le nom du lieu où elle est installée. Mentions de cette famille jusqu'au XVème siècle.

L'histoire de Niffer se rattache alors à  celle de la seigneurie de Buttenheim, seigneurie qui passe sous le contrôle de la maison d'Habsbourg vers 1271-72. Le village sera notamment détenu par un bourgeois de Neuenbourg (1361), la famille de Ratolsdorf, la famille de Hauss (1394), puis à  partir de 1418  la famille d'Andlau, ce jusqu'à  la Révolution de 1789.

XII siècles Construction probable d'une première église. La paroisse est desservie par le titulaire de Kembs. Dès le XIIIème siècle, l'Abbaye de Lucelle et le prieuré de Saint-Alban de Bâle détiennent des biens à  Niffer. Le village de Niffer est placé sous l'autorité spirituelle de l'Evéché de Bâle (attesté dès 1278).
En 1468 Niffer occupée, détruite et pillée durant la Guerre dite du Sundgau (Débute et met aux prises autrichiens, bourguignons et suisses).
Rassemblement en septembre 1793 des habitants du haut-Rhin (à Niffer) pour assurer la défense des frontières face aux menaces Prusienne et autrichienne.

Patrimoine artistique ou remarquable Clocher roman de l'église datant du XII (pierre datée de 1595) Nef de l'église (1756) Porte de la sacristie, style Gothique finissant (vers 1508) Autel de St Ulrich, autels latéraux de la Vierge et de Saint-Sébastien) Maison de la première moitié du XVIII ème siècle. Tour de commande et bâtiment de la douane à l'écluse Le Corbusier (1960).

Sources :
Le Haut-Rhin, Dictionnaire des Communes II H-Q, Mulhouse, 1981, p. 1011 à 1017.
Raymond WEIGEL, Niffer, un passé, une histoire, Niffer, 1997. retouvez les travaux de Raymond Weigel en visitant son site.

Rassemblement en septembre 1793 des habitants du haut-Rhin (à  Niffer) pour assurer la défense des frontières face aux menaces Prusienne et autrichienne.

Patrimoine artistique ou remarquable Clocher roman de l'église datant du XII (pierre datée de 1595) Nef de l'église (1756) Porte de la sacristie, style Gothique finissant (vers 1508) Autel de St Ulrich, autels latéraux de la Vierge et de Saint-Sébastien) Maison de la première moitié du XVIII ème siècle. Tour de commande et bâtiment de la douane à  l'écluse Le Corbusier (1960)

Sources :
Le Haut-Rhin . Dictionnaire des Communes II H-Q, Mulhouse, 1981, p. 1011 à  1017. Raymond WEIGEL, Niffer, un passé, une histoire, Niffer, 1997.

Les toponymes successifs (relevés dans les archives)

  •  1135 Nuwenuar
  • 1260 Nuavara
  • 1334, 1340, 1341, 1360, 1392, 1495 Nufar
  • 1360 Niufare
  • XV ème Newforen
  • 1568 Nüffer
  • 1611 Neifferen
  • 1620 Neuffren
  • 1730 Niffren
  • 1731 Nüffren
  • 1798 Nieffer
  • XIX ème Niffern
1

Les grand aménagements de la commune

  • 1495-1508 Construction/reconstruction d'une église. La Paroisse est filiale de l'église mère de Kembs jusqu'en 1802, puis de nouveau de 1808 à  1820. Niffer est définitivement érigé en paroisse autonome. Eglise dédiée à  Saint-Ulrich.
  • 1618-1648 Troubles militaires consécutifs à  la Guerre de Trente ans, se terminant par le rattachement à  la France. XVI - XVIIèmes Premières indications quant à  la présence d'un moulin.
  • 1670-1680 Dans le cadre de la fortification du Rhin, installation d'une redoute entre Niffer et Petit-Landau. (à  partir de)1724 Délimitation du ban (par rapport à  Petit-Landau et Rheinweiler).
  • 1755-1756 Reconstruction de l'église.
  • 1793 Opérations militaires des troupes françaises sur le Rhin à  hauteur de Niffer.
  • 1813-1814 Stationnement de troupes d'occupation austro-russes. (années)
  • 1820 Construction d'un pont sur le Rhin. Avant 1870, il est fait mention d'un bac suspendu reliant Niffer à  Rheinweiller.
  • 1821-1822 Construction d'une digue le long du Rhin.
  • 1834 Mise en service du canal du Rhône au Rhin.
  • 1838 Mise en service de la première école (l'école avait lieu au presbytère jusque là ).
  • 1840-1870 Travaux de régularisation du cours du Rhin.
  • 1852 Crue du Rhin le 19 septembre.
  • 1869 Destruction du moulin par un incendie. Ouverture d'une école pour filles (le local sera utilisé par la suite par la CMDP jusqu'en 1991).
  • 1870 Guerre franco-allemande. Combats sur le Rhin et bombardements du village le 4 septembre.
  • 1876 Crue du Rhin le 13 juin.
  • 1881 Crue du Rhin le 3 septembre. 1891 Création d'un corps de Sapeurs-Pompiers.
  • 1894 Installation de l'actuel orgue, oeuvre de Martin Rinckenbach.
  • 1922 Électrification du village.
  • 1939 Évacuation des habitants du village dans les Landes le 1er septembre.
  • 1940 Juin : combats autour du village. Août-septembre : retour des villageois.
  • 1944-1945 Combats pour la libération du village. 1ère libération le 20 novembre 1944, puis retour des allemands bombardements intensifs sur la commune, libération en avril 1945.
  • 1945-1947 Camp de prisonniers allemands sur la territoire de Niffer.
  • 1948-1959 Chantier de construction du Grand Canal d'Alsace (la construction de ce canal a débuté en 1932.
  • 1950 Adduction d'eau du village. 1960-1963 Construction de l'écluse Le Corbusier. Élargissement du canal de Huningue.
  • 1971 Construction d'une école primaire.
  • 1982 Construction d'une école maternelle.
  • 1992-1996 Aménagement et agrandissement du Bief de Niffer pour la liaison fluviale Rhin - Rhône à  grand gabarit. 2002 Construction d'une nouvelle école, d'une bibliothèque et d'une salle multi-activités.
  • 2005-2006 Construction d'une extension de la mairie et transformation de l'existante.

Les maires du 19ème siècle

Les maires de Niffer première partie le XIX Siècle. L'organisation administrative actuelle de la France date, pour l'essentiel, du début du dix-neuvième siècle. Au nombre des réformes initiées en 1800 par Napoléon Bonaparte, l'organisation communale, qui est toujours la nôtre : un conseil municipal élu et pour administrer la commune des adjoints et un maire. Toutefois, jusqu'à  l'annexion de l'Alsace en 1870, maires et adjoints sont nommés par un décret du Préfet, sur propositions du sous-préfet de l'arrondissement. Ils sont révocables à  tout instant par ce même procédé, s'ils déplaisent ou ne "conviennent" plus en haut lieu. Le Conseil municipal n'est élu que par la partie masculine de la population, et uniquement par les plus riches jusqu'en 1848, un montant minimal d'impôt désignant électeurs et éligibles. Dans les années 1840, Niffer compte une quarantaine d'électeurs pour quelques quatre cent cinquante habitants, soit moins de 10% des habitants. Les documents conservés dans les registres d'état-civil et aux archives départementales permettent de reconstituer la liste des premiers maires de la commune et nous donnent quelques indications sur eux.

  • Conrad FRITSCH Maire de 1800 à  mars 1808 Cultivateur. Marié. Agent municipal à  la fin de la Révolution (an IV à  an VI). Il n'a pas été nommé par la Préfecture lors du renouvellement général de 1808.
  • Conrad HEITZ Maire de mars 1808 à  mars 1810 Cultivateur. Marié, né à  Niffer le 17 octobre 1769, décédé à  Niffer le 12 février 1823. Il a démissionné en 1810. Son adjoint a été Michel AST, cultivateur.
  • Michel AST Maire d'avril 1810 à  mars 1816 Cultivateur, ancien adjoint. Marié, 4 enfants, né à  Niffer le 8 août 1763, décédé à  Niffer le 8 septembre 1830. Il a été révoqué par la Préfecture pour sympathies bonapartistes par les autorités royales en 1816. Il a eu pour adjoint Materne HEITZ, cultivateur.
  • Materne HEITZ Maire de mars 1816 à  avril 1821 Cultivateur, ancien adjoint. Marié, 4 enfants, né à  Niffer le 12 mai 1767, décédé à  Niffer le 2 avril 1838. N'agréant pas aux autorités préfectorales, il est remplacé par son prédécesseur, rentré de nouveau en grâce. Son adjoint est Thiébaut SCHIRMER, propriétaire cultivateur.
  • Michel AST Maire de mai 1821 à  septembre 1830 Cultivateur, ancien maire. Il décédé en fonctions peu après la révolution de juillet de 1830. Thiébaut SCHIRMER est resté adjoint au maire.
  • Jean HOSLY Maire de 1830 à  1848 Propriétaire cultivateur. Marié, 3 enfants, né à  Niffer le 7 avril 1798, décède à  Niffer le 6 avril 1865. En poste tout au long du régime de Louis-Philippe, il est remplacé comme beaucoup d'élus locaux après la Révolution de février 1848. Il a eu deux adjoints, Antoine HEITZ, cultivateur, de 1830 à  1842, puis Georges Antoine AST, cultivateur, de 1842 à  1848.
  • Georges-Antoine BILLIG Maire de 1848 à  1886 Cultivateur, propriétaire. Marié, né à  Niffer le 29 janvier 1817, décédé en 1886. Maire pendant trente-huit ans, il décède en fonction. Deux adjoints se sont succédés durant ses mandatures, Joseph ESCHER, garde forestier, de 1848 à  1853 puis Antoine HEITZ, cultivateur.
  • Charles ESCHER Maire de 1886 à  1908 Propriétaire cultivateur. Né à  Niffer le 22 septembre 1844, marié, décédé à  Niffer le 26 mars 1914. Fils de Louis Escher, journalier, et de Caroline Schirmer. Nommé par l'administration impériale, il est maintenu en fonction jusqu'en 1908.

Liste établie par Olivier CONRAD, secrétaire de mairie.

Deux liens  intéressants :

Infogeo68, cartes et données sur le Département du Haut-Rhin

A découvrir près de chez vous, le musée des trois pays à Lörrach